CHTOUKAPHYSIQUE

موقع تعليمي يهتم بتدريس العــلـــوم الفيـــزيائية والكيــميائـــية للتعليم الثانوي التاهيلي ، مـؤسس المــوقع ذ. رشيـــــد جنكـــل

Hubble permet de découvrir un gigantesque nuage de gaz s’échappant d’une exoplanète

en utilisant le télescope Hubble , des chercheurs ont découvert un gigantesque nuage de gaz s’échappant d’une exoplanète de type Neptune-chaud GJ436b.

Vue d'artiste du nuage d'hydrogène géant entourant l'exoplanète de type Neptune-chaud GJ 436b.

Vue d’artiste du nuage d’hydrogène géant entourant l’exoplanète de type Neptune-chaud GJ 436b.

alors qu’ils observaient , à l’aide du télescope Hubble , l’exoplanète GJ436b en transit autour de son étoile Gliese436, une naine rouge, des chercheurs de l’institut de planétologie et d’astrophysique de Grenoble ( IPAG : CNRS/Université Joseph Fourier ) et de l’institut d’astrophysique de paris ( IAP : CNRS/ UPMC) ont découvert  qu’un immense nuage de gaz s’en échappait.

 

l’exoplanète en question est Gliese GJ436b, découverte en 2004 et se trouvant  en dehors du système solaire, à environ 33 années lumières de la terre.

les scientifiques ont publié , le 15 juin 2015 , les résultats de leurs travaux dans la revue Nature .

 

d’après leur étude , le nuage probablement composé d’atomes d’hydrogène et surnommé  » behemoth  » /  » mastodonte » car il il atteindrait  cinquante fois la taille de son étoile ; il ressemblerait fortement à une queue de comète et couvrirait environ 56% de la taille de son étoile .

 » ce qui colossal en regard des 0,69% couverts par la planète elle-même », explique CRNS dans un communiqué.

 » un tel phénomène n’avait  jamais été observé autour d’une exoplanète aussi petite » assure la Nasa , ajoutant que même des planètes soumises à un rayonnement plus important ne dégagent pas  une telle chevelure 

l’auteur principal de l’étude , David Ehrenreich , explique que ce nuage est  » spectaculaire » le chercheur décrit me phénomène  » ce nuage est très spectaculaire , c’est comme si , après avoir porté l’atmosphère de la planète  à haute température , ce qui conduit à l’évaporation de l’hydrogène , le rayonnement de l’étoile était trop faible pour souffler le nuage qui s’accumule autour de la planète « 

D’après les astronomes , l’exoplanète GJ436b, d’une taille presque quatre fois égale au diamètre de la terre ( d’une taille comparable a celle de Neptune ) pourrait bien avoir perdu 10% de son atmosphère depuis le début de sa vie. par ailleurs , elle n’est située qu’à 3,2 millions de kilomètres de son étoile , soit 46 fois plus proche que la terre ne l’est du soleil .par conséquent elle fait le tour de son étoile en seulement 2,6 jours au lieu de plus de 365 pour la terre.

ces recherches permettent de mieux comprendre l’évolution des planètes de faible masse qui orbitent très proche de leur étoile et ouvrent des perspectives dans la détection de nouvelles exoplanètes. quelle est la fraction de planètes de type Neptune trop proche de leur étoile qui vont perdre leurs atmosphères et devenir les planètes rocheuses  ? « ce ne sera pas le devenir de GJ436b, mais cela devient une évolution possible pour une planète subissent une insolation un peu plus importante » conslut le CNRS.

A souligner que Hubble , qui a été placé sur orbite en 1990 , devrait  rester actif jusqu’en 2018 ou devrait  etre remplacé par le télescope spatial Webb. 

sources : 

source 1 , source 2 

 

 

 

Updated: lun 06 juillet 2015 — 18:15

The Author

Rachid Jenkal

موقع تربوي تعليمي يهتم بتدريس مادة الفيزياء والكيمياء للتعليـم الثـانوي التأهيـلي وكذا نشر مقـــالات علـــمية في مجــالات مخــتلفة مؤسس الموقع ذ.رشيـد جنكـل

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

CHTOUKAPHYSIQUE © 2018 Créateur du site : JENKAL RACHID

WP Facebook Like Send & Open Graph Meta powered by TutsKid.com.


Hit Counter provided by orange county property management